à propos

Au contact des chevaux depuis enfant, le cheval a toujours tenu une place très importante dans ma vie. Après une dizaine d’années à faire mes gammes de cavalière en club, l’arrivée de mon cheval Machado, en 2007, a profondément modifié ma vision du cheval et mon parcours équestre.

Grâce à son comportement et ses attitudes il m’a amené à divers questionnements sur son environnement de vie, son bien-être et la relation cheval-humain. Il m’a fait me poser une question essentielle…

Qui était vraiment cet animal que je côtoyais depuis plusieurs années ?

C’est grâce à ces questionnements et ces remises en question, que j’ai découvert l’éthologie équine (l’étude du comportement du cheval) et « l’équitation éthologique ».

Nos parcours tiennent bien souvent à des rencontres et Machado a fortement marqué le mien de son empreinte.

Issue d’une formation agricole c’est l’envie de mieux connaître les chevaux et leur environnement de vie, afin de favoriser leur bien-être qui m’a motivé à entamer un cursus d’ingénieur en agriculture. Je me suis spécialisée sur la conduite et la gestion de différents animaux comme les bovins, les ovins, les caprins et bien sûr les chevaux. Cette formation m’a apporté des connaissances sur l’aménagement et l’entretien des lieux de vie, sur l’alimentation, sur la préservation des sols, la conduite des pâturages et l’agro-écologie.

Le regard de l’ingénieur en agriculture se démarque par une approche globale du suivi des animaux et de leur environnement. Chaque facteur est une composante à considérer car elle peut favoriser ou défavoriser la santé, le bien-être et dans le cas du cheval, sa capacité à évoluer/travailler à nos côtés. Et bien sûr, environnement et chevaux s’influencent en permanence. Identifier l’élément manquant dans l’alimentation pour maintenir la bonne santé, réfléchir la prairie en essayant au maximum de se mettre à la place de l’animal pour essayer d’appréhender l’environnement à sa façon pour mieux l’aménager en préservant les ressources ou encore, adapter au mieux le lieu de vie aux impératifs de l’espèce cheval… sont autant de missions de l’ingénieur conseil, dont l’objectif sera toujours de proposer le meilleur pour les animaux qu’il suit…

Machado devant estimer que son travail de façonnage de son humaine n’était pas terminé a gentiment mis sur ma route le Shiatsu et Isabelle Audinet, praticienne Shiatsu équin et humain. J’ai découvert le Shiatsu à l’été 2013, et avec cette pratique une nouvelle dimension au côté des chevaux basée sur un échange, un dialogue silencieux grâce au toucher. Après un stage de découverte, j’ai sauté le pas et me suis inscrite dans la formation professionnelle à l’école française d’Equi-Shiatsu d’Isabelle Audinet pour une durée de 3 ans, en parallèle de mon cursus d’ingénieur.

Ces deux approches qui peuvent sembler éloigner sont pourtant des plus complémentaires. Elles se basent sur une même réflexion, l’approche globale. Le shiatsu m’apporte de précieuses informations sur l’émotionnel du cheval comme sur son physique. Le travail grâce à l’énergétique me permet de créer un lien avec chacun et de traduire certains maux en mots à son propriétaire pour accompagner le cheval vers un mieux-être. En parallèle, les connaissances acquises au cours de mes expériences professionnelles en tant qu’ingénieur et lors de formations complémentaires me permettent de rendre mon accompagnement plus complet et plus pertinent.
Spécialisée en nutrition et gestion des prairies tout en ayant un objectif d’accompagnement global, je suis attentive et sensible aux autres thématiques pouvant influencer le bien-être équin : impacts des interactions sociales, relation cheval/humain, mode d’apprentissage, clicker training, accompagnement dans le travail au sol et monté… J’ai pour cela suivi deux formations complémentaires entre 2015 et 2016, un diplôme d’éthologie et de sciences équines, au Haras de la Cense et coordonné par Hélène Roche ainsi qu’un diplôme universitaire bien-être, éthique et droit du cheval au sein de l’Université Paris Descartes. Eternelle curieuse adorant apprendre, j’ai cette envie de toujours découvrir de nouvelles connaissances, de nouvelles voies, de nouveaux questionnements et continue à me former au quotidien…

Mon enseignante nous a plusieurs fois citée cette phrase lors de notre formation : «on ne peut apporter du bien-être d’une main et du mal-être de l’autre». C’est pour moi l’essence même de ma démarche, proposer un accompagnement global du cheval qui aille de l’individu, sans séparer le physique et le physiologique de l’émotionnel et du psychique, à son environnement.

Pour réaliser cela, j’ai acquis et continue d’acquérir les connaissances nécessaires pour pouvoir proposer les axes d’amélioration pertinents pour favoriser le bien-être de chaque cheval. Cela dans le but que chaque cheval et son humain puissent s’épanouir mutuellement dans leur relation, dans le respect des besoins fondamentaux du cheval.

Mon envie via Equi-transm’être ?

Apprendre, transmettre et accompagner pour une meilleure connaissance du cheval et de son environnement, afin que chevaux et humains avancent en harmonie …

En bref

Angélique Descarpentry

Ingénieur en agriculture
› Spécialisée en nutrition équine et gestion des prairies
Formation à l’école française d’Equi-Shiatsu, en parallèle du cursus d’ingénieur
› Diplôme d’éthologie et de sciences équines (DESE du Haras de la Cense)
Diplôme universitaire bien-être, éthique et droit du cheval