Shiatsu

Le shiatsu est une pratique manuelle douce d’origine japonaise et fondée sur les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Le shiatsu peut être traduit par «pression des doigts», «Shi» signifiant «doigts» et «Atsu» signifiant «pression».

C’est une pratique dite holistique (ou globale) c’est-à-dire ne séparant pas le corps de l’esprit. Elle intègre l’être vivant dans son environnement, ces deux entités s’impactant mutuellement. L’animal et son environnement fonctionnent ensemble, l’un influençant l’autre en permanence, tout comme le physique et le psychique sont intimement liés et fonctionnent en synergie.

Cette pratique vise à corriger les déséquilibres de l’organisme grâce à des pressions en des points précis du corps. Le ministère de la santé japonais définit le shiatsu comme « une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l’objectif de corriger des irrégularités de l’organisme, de préserver et d’améliorer l’état de santé et de contribuer à l’amélioration d’états maladifs spécifiques »

Le shiatsu agit sur les déséquilibres énergétiques et vise à les lever pour rétablir la libre circulation de l’énergie dans le corps du receveur. Pour cela, le praticien va réaliser des techniques de décontraction, des étirements doux et agir par des pressions sur certains méridiens. Les méridiens sont des canaux énergétiques parcourant le corps du cheval.

Le praticien cherchera toujours à harmoniser la circulation de l’énergie dans ces canaux afin de permettre au cheval de retrouver un bien-être physique et psychique. En effet, en Médecine Traditionnelle Chinoise ce sont les blocages énergétiques qui, s’ils ne sont pas levés, entraînent l’apparition de symptômes (stress, déprime, dermite, maux de dos…) ou même des maladies.

Le but du shiatsu est donc d’éviter que les déséquilibres s’installent afin que le receveur conserve ses pleines capacités physiologiques, physiques et psychologiques, qu’il soit équilibré dans son corps et dans son esprit.

  • En entretien,
    le shiatsu contribue donc à l’équilibre global de l’organisme et au confort du cheval et agit en prévention des potentiels déséquilibres.
  • Sur une problématique particulière,
    il aidera progressivement à lever les déséquilibres pour permettre au cheval de retrouver, en association si nécessaire avec des adaptations de son environnement, un état de mieux-être.

Les séances se basent sur une observation et une écoute attentives et bienveillantes du cheval et de son environnement pour favoriser un rééquilibrage durable. Véritable porte vers l’émotionnel et le physique du cheval, le shiatsu donne de précieuses clés pour accompagner chaque cheval, et son humain qu’il soit cavalier ou non, tout au long de leur évolution commune. Lors des séances, l’avancement et la levée des blocages, qu’ils soient physiques ou émotionnels, se font au rythme du cheval.

 

Le shiatsu va notamment :
› favoriser un mieux-être.
› renforcer le système immunitaire
› réduire le stress
› aider à la détente physique et au relâchement émotionnel et mental chez le cheval comme chez l’humain.
Le shiatsu donne accès à l’émotionnel du cheval, qui est un être d’une extrême sensibilité et une éponge à émotions. Avec le shiatsu il est donc possible de l’aider à lever certains blocages émotionnels qui peuvent être anciens comme récents. Le shiatsu aidera également le cheval à lever des blocages physiques, à améliorer sa proprioception et à utiliser ou réutiliser son corps de façon harmonieuse.

 

Le shiatsu étant basé sur une approche globale ne séparant pas le corps de l’esprit, il peut être bénéfique pour divers troubles comme les dorsalgies ou lombalgies, les problèmes de chaleur chez la jument, la baisse de forme, les tensions musculaires… Il est utile également dans un objectif de renforcement musculaire et tendineux, ou pour accompagner un cheval tant au niveau physique que psychologique durant la saison de concours ou dans toute étape importante de sa vie (séparation, changement d’environnement, sevrage). Au niveau émotionnel, le shiatsu permet la levée de blocages (anciens traumatismes, stress répétés…). Il est un allié précieux pour apaiser, soulager et permettre au cheval de retrouver un état de bien-être.

Le bien-être est un élément multicritère et multidimensionnel. Il ne saurait reposer seulement sur le shiatsu. Le praticien pourra donc éventuellement vous proposer des axes d’amélioration pour l’environnement de votre cheval afin de favoriser son bien-être et pour faire durer les bénéfices de la séance (évolution de l’alimentation, contacts sociaux…). Au besoin le praticien pourra également vous recommander un professionnel pouvant agir plus spécifiquement sur certains éléments pouvant amener votre cheval à un mieux-être (ostéopathe ou dentiste équin par exemple).

Le shiatsu peut être proposé à tous les équidés (chevaux, poneys, ânes, mulet) quels que soient la race, l’âge ou l’activité.

Le shiatsu ne peut se substituer à un avis ou un traitement vétérinaire. Il est, par contre, tout à fait complémentaire des médecines conventionnelles pour favoriser le bien-être de votre partenaire équin tout au long de sa vie.

Pour éviter que les déséquilibres s’installent, il est conseillé de proposer à son cheval un shiatsu à chaque changement de saison. Réaliser 4 shiatsu d’entretien par an est un très bon rythme pour favoriser l’équilibre de l’organisme.

Il est également possible de proposer 2 shiatsu d’entretien par an à deux changements de saison clés : l’arrivée de l’automne et du printemps.
En effet le changement de saison est un facteur de déséquilibre énergétique. Il peut donc plus facilement apparaître des déséquilibres ou blocages que le praticien viendra libérer lors de la séance.

Un shiatsu destiné à lever des blocages plus ou moins installés peut se pratiquer à n’importe quel moment de l’année.